Bonnes pratiques du vélo

https://velo.ooreka.fr/astuce/voir/289255/bienfaits-de-la-pratique-du-velo

Bienfaits de la pratique du vélo

Le cyclisme est une discipline sportive complète que l’on peut pratiquer à tout âge. Ses bienfaits sur la santé sont reconnus, tant sur le plan mental que physique.

Un sport écolo et peu onéreux à pratiquer sans modération… ou presque car faire du vélo comporte tout de même quelques contre-indications. Explications.

Pratique du vélo : son impact sur le moral

On sait que le stress est l’un des fléaux des temps modernes, et peut être à l’origine de bien des maladies. Or, il a été scientifiquement prouvé que faire du vélo chaque jour pendant au moins 30 minutes permet :

  • de lutter contre la dépression ;
  • d’être moins angoissé ;
  • de garder un bon moral.

En effet, l’action de pédaler est idéale pour :

  • Brûler l’excès d’adrénaline (ou épinéphrine) véhiculée par le sang,
  • Favoriser la sécrétion d’endorphines, ces fameuses hormones du plaisir sécrétées par l’hypothalamus et l’hypophyse.
  • Affine la silhouette, permet d’obtenir des jambes fuselées et des fesses fermes : un atout non négligeable pour se sentir mieux dans sa peau.

La pratique du vélo en extérieur permet aussi de s’aérer et de rompre avec les préoccupations de la vie privée et professionnelle.

Bon à savoir : il peut être encourageant de commencer à faire du vélo en famille ou entre amis, un bon moyen de mêler activité sportive et convivialité.

Impact de la pratique du vélo sur l’organisme

Que l’on fasse du vélo en extérieur ou que l’on pratique le vélo elliptique plus communément appelé vélo d’appartement, les bienfaits sur l’organisme sont indéniables.

Pour que les effets soient réels, il est conseillé d’enfourcher son vélo au moins deux fois par semaine car ce sport permet :

  • D’éliminer la masse graisseuse et de lutter contre la cellulite même incrustée.
  • De combattre les symptômes liés à un mauvais retour veineux (jambes lourdes).
  • De gagner en puissance musculaire, d’augmenter l’endurance, de mieux irriguer le cerveau, de réduire la tension artérielle, de faciliter la digestion et de renforcer les capacités respiratoires.
  • De favoriser le travail du cœur. Grâce à ce sport, ses battements sont ralentis. En parallèle, le cœur bat avec plus de puissance et alimente mieux les muscles en oxygène.
  • De développer le capital osseux et – par voie de conséquence – de réduire les risques d’ostéoporose.
  • De prolonger l’espérance de vie dès lors que l’on veille à conserver une alimentation équilibrée et que l’on se tient à l’écart du tabagisme.

Bon à savoir : la pratique du vélo développe le sens de l’équilibre. Elle est donc également bénéfique à l’enfant.